Actualités Autochtones

Actualités Autochtones

USA
Avec la nomination du nouveau président Debra Haaland (Amérindienne Laguna Pueblo) vient d’accéder aux plus hautes responsabilités de l’Etat. Jamais auparavant un amérindien n’avait eu une telle fonction aux Etats-Unis.
La voilà responsable de plus de 2 milliards de kilomètres carrés de terres, comprenant aussi bien les parcs nationaux, les sites de forage pétrolier et gazier et l’habitat des espèces en voie de disparition. Elle devra remettre au centre des discussions la restauration et la protection environnementale des terres « publiques » (un combat climatique et politique qui lui tient particulièrement à cœur).
Enfin, et ce n’est pas la moindre de ses tâches elle sera responsables des 575 tribus autochtones, et de leurs réserves.

« Je suis une femme, et une femme de couleur, le genre de personnes qu’il faut au pouvoir actuellement pour faire avancer les questions qui comptent. Mes ancêtres ont fait des sacrifices incroyables pour me permettre de garder mes coutumes et traditions et je ne leur ferai pas défaut ».

CANADA
Le 16 décembre 2015, Le premier ministre Justin Trudeau demandait solennellement pardon aux autochtones.
Cinq ans après que peut-on retenir des grandes promesses de «réconciliation» de Monsieur Trudeau
La loi adoptée en 1876 par le gouvernement fédéral reste inchangée et continue à paralyser le développement économique, les prive de propriétés sur les réserves, et les considère toujours aujourd’hui comme des mineurs devant la loi. Elle légalise l’ignoble et le racisme.
Tant que cette loi ne sera pas revue il ne pourra y avoir aucun changement. Les autochtones ne connaîtront que des bons sentiments et des vœux pieux qui servent, comme toujours, à cacher l’inaction.
Depuis 1990 quarante milles femmes des Premières nations ont été portées disparues, violées ou ont été assassinées.
Le gouvernement canadien, dans son désir de réconciliation avec « les Premières Nations » a ouvert une enquête nationale. Cette enquête était présidée par la juge autochtone Marion Buller accompagnée de quatre commissaires, dont Michèle Audette que nous connaissons bien.
Michèle est née à Wabush au Labrador dans une communauté où la violence, les agressions sexuelles, le racisme et la discrimination font partie des réalités quotidiennes. Entre 1994 à 2004, Michèle Audette s’implique auprès de l’organisation « Femmes Autochtones du Québec (FAQ), dont elle devient la présidente à 27 ans.
La conclusion sans appel du rapport de l’enquête fut le constat d’un génocide. Le système colonial, la Loi sur les Indiens, la rafle des années 60 et les pensionnats indiens figurent parmi les fondements de ce « génocide canadien », qui visait « tous les autochtones », et particulièrement les femmes.

AMERIQUE LATINE
Le premier constat, même si cela vous étonne, est que depuis plusieurs décennies l’Amérique latine n’a cessé de progresser vers l’établissement de régimes politiques démocratiques. Depuis 1980 beaucoup de pays ont donné la possibilité aux indigènes de s’exprimer lors des élections dans un climat de liberté et de justice.
Soulignons que la Colombie et le Venezuela n’ont connu aucune dictature depuis les années 1960/70. Bien que fragile ces régimes sont stables.
La désolation des autochtones est cependant toujours présente, pas par crainte d’un retour des régimes militaires mais plutôt du désenchantement qui découle d’un ralentissement global de l’économie, un accroissement des inégalités sociales et une crise du système politique.
La Bolivie, après quelques belles années, se retrouve aujourd’hui très proche « d’une grave crise économique», estime l’économiste Roberto Laserna, du groupe de réflexion « Fundacion Milenio ».
Au Brésil, le Président Bolsonaro considère les populations indigènes vivant dans la forêt amazonienne comme un frein au développement économique du pays. Dans son programme il entend réduire les territoires indiens et supprimer la Funai, l’organisme chargé de protéger les droits des Indiens. Il veut aussi réduire les pouvoirs de l’Ibama, l’institution qui délivre les permis miniers et forestiers