Un pow-wow, qu’est-ce que c’est au juste?

Un pow-wow, qu’est-ce que c’est au juste?

Si l’on connaît tous le terme « pow-wow », savons-nous vraiment ce qui s’y passe? Longueur d’onde profite de la saison des pow-wow, qui bat son plein partout au Canada, pour demander à l’ethnologue wendate Isabelle Picard de nous raconter l’histoire et la nature de cette tradition, jadis pratiquée dans les prairies américaines, mais qui a fait son nid partout sur le continent.

Au son du tambour
Isabelle Picard explique que le pow-wow traditionnel est une compétition de danse autochtone. Le grand tambour qui rythme la cadence est entouré de 4 à 12 autres joueurs et joueuses, et l’on y retrouve différentes catégories de gens qui dansent, selon l’âge et le sexe, qui se font la compétition.

La nourriture aussi est au centre du pow-wow : « indian tacos », banik, truite fumée… Différentes dégustations sont organisées pendant l’événement. L’artisanat aussi est bien présent, et de nombreuses personnes vont y exposer leurs œuvres ou y faire des démonstrations.

Que signifie « pow-wow »?
Plusieurs spécialistes croient que « pow-wow » proviendrait de la famille linguistique algonquienne et signifierait « il ou elle rêve ». D’autres croient plutôt que le terme vient du mot « pawnee pa wa », signifiant « manger », et qui pourrait faire référence à un grand rassemblement.

Le pow-wow au ban
À la suite d’un amendement à la Loi sur les Indiens, les Premières Nations du Canada ont été contraintes de ne plus pratiquer leurs chants, danses et cérémonies traditionnelles de 1884 à 1951. L’ethnologue soutient que pendant ces décennies, de nombreux chants et danses ont disparu de la mémoire collective. Cependant, les communautés les plus éloignées des centres urbains, où résidaient les fonctionnaires du ministère des Affaires indiennes, ont continué dans la clandestinité à passer leurs traditions aux générations subséquentes.

Au Québec, les pow-wow sont réapparus dans les années 60 et 70, dans une forme qui privilégiait notamment les spectacles de musique. La pratique a évolué dans les dernières décennies, pour devenir de véritables compétitions de danses, fortement inspirées par les traditions des nations habitant les prairies américaines.