Les autorités tentent de disperser les manifestants de Standing Rock

Les autorités tentent de disperser les manifestants de Standing Rock

Sous une température nettement en dessous de zéro, la police du Dakota a aspergé les manifestants, jeunes et vieux, avec des canons à eau. Secouristes et médecins ont fait état de nombreux cas d’hypothermie.

« Nous demandons l’arrêt immédiat de l’usage de canons à eau sur des gens qui sont dehors par une température glaciale. En tant que médecins professionnels, nous sommes inquiets du risque létal important dû à l’hypothermie. (…) Nous demandons le soutien des médias, de l’aide médicale et des observateurs extérieurs sur la zone immédiatement. »

Dans une déclaration conjointe faite ce vendredi 25 novembre par l’armée américaine, le ministère de la Justice et le ministère de l’Intérieur (qui supervise les affaires des Amérindiens) deux résolutions importantes ont été avancées. La première émise par le corps d’ingénieurs des États-Unis (organisme chargé des permis pour le gazoduc) serait de suspendre l’autorisation de permis de creuser sur des terres fédérales situées près ou sous le fleuve Missouri au Nord de la réserve de Standing Rock. La deuxième déclaration (historique) est que le gouvernement discuterait avec les chefs des Nations Indiennes pour leur « assurer une contribution tribale significative dans les examens et décisions liés à l’infrastructure et la protection de leurs terres, des ressources et des droits issus des traités signés ». Il se pourrait alors qu’une nouvelle législation soit mise en place pour poursuivre ces objectifs.

Ces résolutions seraient extraordinaires et inespérées, et pourraient être une révision cruciale pour les droits des autochtones.

Le gouverneur républicain du Dakota du Nord, Jack Dalrymple, a ordonné lundi 28 novembre l’évacuation d’urgence du camp occupé depuis des mois par des manifestants, situé sur le site du Dakota Access Pipe…

« S’il y a une réelle inquiétude concernant la sécurité du public, alors le gouvernement devrait cesser de permettre l’utilisation de grenades, de canons à eau à haute pression lors de températures glaciales […] et de toute autre arme pouvant être nuisible aux manifestants. »
Dave Archambault II, président de la Première Nation sioux de Standing Rock.

Afin de soutenir les résistants de Standing Rock, notre association vous invite à envoyer vos dons en ligne directement sur le site : https://www.gofundme.com/sacredstonecamp

Les commentaires sont clos.