Nations Etats-uniennes

Nations Etats-uniennes

Ceux qui viendront des Etats-Unis seront des :

LAKOTA

Les LAKOTA représentent le plus grand groupe de la Nation SIOUX. Il comprend sept clans : les Oglalas, les Hunkpapas, les Minnecoujou, les Sans-Arcs, les Brulés, les Two Kettles et les BlackfeetSioux. Leur territoire de chasse s’étendait sur une surface égale à la France. Ils appartiennent au groupe linguistique Souian.

Ce sont les français venus du Canada qui furent les premiers blancs à rencontrer les Sioux, dans le Minnesota, vers 1680.

Plus que toute autre nation d’Amérique du Nord, les Lakotas se sont fait connaître par leurs valeureux combats contre l’invasion de leur pays par les Blancs (Pionniers, chercheurs d’or et gouvernement). Les grands chefs que nous connaissons : Sitting Bull, Red Cloud, Crazy Horse, Big Foot, Gall sont des Lakota.

Les Lakotas signent avec le gouvernement américain le traité de Fort Laramie de 1851 qui autorise le passage des caravanes de pionniers à travers les Plaines en direction de la Californie et définit le territoire de chaque tribu. En 1855, le massacre d’Ash Hollow par William S Harney, marque pour les Plaines du Nord le début des guerres indiennes qui vont durer près de quarante ans.

Les Lakotas font alliance avec les Cheyenne et les Arapaho. Une alliance souvent victorieuse jusqu’au 26 juin 1876, où près de la « Little Big Horn » ils anéantissent le 7 e régiment de cavalerie commandé par le Lieutenant Colonel Custer. Cette bataille est la dernière victoire de la résistance Sioux à la conquête blanche. Ils seront définitivement soumis en 1891.

Nos invités viennent surtout de la Réserve de Pine Ridge dans le Dakota du Sud, créée en 1889, sous le nom de Camp 334, pour les prisonniers de guerre indigènes. Tout comme les réserves amérindiennes à travers les États-Unis, la communauté d’environ 40.000 personnes n’a pour ainsi dire pas été touchée par le développement.

La réserve affiche un taux de chômage de plus de 80 %, le revenu moyen par personne est de 3.000 € par an, plus de la moitié des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté. On relève depuis plusieurs années dans l’eau (dite potable) des résidus d’uranium (mines exploitées par la compagnie canadienne CAMACO) qui pourraient être la cause du taux très élevé de malformations congénitales et de bébés mort-nés.

Les « Lakota » ont toujours été considéré comme « très religieux ». Ils avaient, de tous temps, compris l’importance du respect envers toutes les formes de vie de la terre. Mitákuye Oyás’in (nous sommes tous reliés) contient toute la vision de la spiritualité Lakota. Tout vient d’une seule origine quelque soit le nom qu’on lui donne. Cette origine (cette force suprême) c’est : Wakȟán Tȟánka (le Grand Esprit), le macrocosme, le microcosme, la lumière et l’obscurité, le masculin et le féminin, etc.

Nous ne pouvons nous empêcher ce vous livrer ce qu’écrivait Bernard Dubant à leur sujet : « Ils avaient un art de vivre assez rare dont l’excellence devait provenir de ce qu’ils avaient peu surajouté au naturel. Ils faisaient un avec le soleil, la lune, le ciel et tous les animaux et tous les hommes. Entre eux, ils n’avaient pas la moindre brutalité, ils ne prenaient jamais avantage de la faiblesse de l’autre. Il n’y avait pas, dans leur langue de vilains mots, donc pas de vilains propos ; pas plus que de boissons troublant l’esprit, partant pas de braillards. Il était temps qu’on les civilise ».

OJIBWA

Les Ojibwa (ou Anishinaabeg), appartiennent au groupe linguistique algonquien. Ils sont aujourd’hui près de 400.000 à vivre autour des grands lacs. Près de 100.000 membres vivent au Canada répartis en 125 bandes. Ils sont certainement en termes de quantité d’individus la première Nation amérindienne d’Amérique du Nord.
Ils sont connus pour leurs canoës de bouleau, leurs rouleaux scripturaux d’écorce de bouleau (sur lesquels ils ont inscrits leur histoire), leur riz sauvage, leurs wigwams et pour avoir été la seule Nation à avoir vaincu les Sioux (fin du 17ème siècle).
Aux États-Unis, ils n’ont jamais été militairement repoussés comme le fut la majorité des tribus, mais à la suite de nombreux traités, Ils furent cependant contraints à rester sur des parties de leurs territoires.

Le « Midewiwin », est une organisation religieuse secrète qui est aussi bien ouverte aux femmes qu’aux hommes. Elle est composée de guérisseurs dits « Mide » qui assument le rôle de chefs spirituels. Ils organisent les cérémonies, pratiquent les méthodes de guérison sacrées, et s’efforcent de maintenir un équilibre respectueux entres toutes choses et tous les êtres suivant leur vision du monde. Cette institution n’appartient pas au passé mais est toujours présente en pays Ojibwa.

PAIUTE

Les Païute, sont des peuples occupant les terres arides du Sud-ouest des Etats-Unis. Paiute, dans leur langue (branche numique des langues Uto-Aztèques) signifie « le peuple de l’eau » (Ute : peuple et Paï : eau).

Leur mode de vie était adapté au milieu désertique dans lequel ils vivaient. Chaque clan ou tribu occupait un territoire spécifique, généralement situé autour d’un lac ou d’un marais qui leur fournissait de l’eau et du poisson. Ils chassaient également l’antilope et le lapin. Ils rajoutaient à leurs nourritures des pignons et racines.

Sur leurs territoires il fallut attendre 1840 avant qu’ils aient des contacts avec les blancs. Les violences avec les colons étaient inévitables mais elles ne sont pas responsables de leur anéantissement. Ce sont les maladies introduites par les Blancs, en premier lieu la variole qui sont les causes de leur déclin.

Les Paiutes vivent actuellement sur plusieurs réserves de l’ouest du Nevada dont les plus grandes sont celles de Pyramid Lake, de Walker River et de Fort Mc Dermit. Ils représentent une population d’environ 6.000 personnes.