Malia Obama défie Trump et le froid

Malia Obama défie Trump et le froid

Pour défendre les Sioux, Malia Obama, défie Trump et le froid. La fille de l’ancien président des États-Unis a participé la semaine dernière à une manifestation contre la construction des deux oléoducs controversés, dont l’un passe directement sur les terres sacrées des Sioux.

Le premier, le Keystone XL, doit relier les États-Unis au Canada. Au nom de la défense pour le climat, le père de la jeune femme, Barack Obama, avait décidé de finalement suspendre ce projet à l’issue de la Conférence de Paris.

Le second oléoduc, le Dakota Access, menace quant à lui des terres sacrées des Sioux et les sources d’eau potable. Il vise à transporter l’or noir du Dakota du Nord, un des principaux pôles de production de gaz et de pétrole de schiste aux États-Unis, vers un centre de distribution dans l’Illinois. Après une étude menée par les ingénieurs de l’armée américaine Obama avait la encore préféré renoncer à ce second pipeline.

Depuis son arrivée à la maison blanche le président Donald Trump a donné sa position sur ces projets et devrait signer un décret accélérant la construction des pipelines.¨

Lors du « Sundance Film Festival » de Los Angeles, Malia a clairement exprimé sous soutien aux Indiens. Elle rejoint les personnalités publiques qui se battent avec les autochtones depuis de longs mois : Shailene Woodley, Leonardo DiCaprio, Jane Fonda, Robert Redford, Neil Young, et Bernie Sanders.

Les commentaires sont clos.