Chez les Lakotas

Chez les Lakotas

Tous des écologistes.

 

Chez les Lakota nous avons une prière (Mni Wiconi), connue aujourd’hui dans le monde, qui dit que  l’Eau c’est la Vie, qu’elle a une conscience, et qu’elle nous écoute.

J’ai vécu une expérience avec  une source qui a jaillie du sol de ma maison. Depuis ce jour j’ai une relation avec l’eau toute particulière, que je n’avais jamais eue auparavant. D’abord soucieuse qu’elle puisse inonder ma maison, j’ai commencé à lui parler avant d’avoir ensemble un vrai dialogue. Dans nos échanges j’ai pu lui demander la raison de son intrusion et lui expliquer que j’étais son alliée. Je vais être ta complice, lui ai-je dit, et aussi ta protectrice, et je pourrais parler à ta place. Alors cette eau et moi sommes entrés dans une espèce d’alliance. Après de longues recommandations sur ce qui était bien pour elle et pour nous qu’elle fasse, j’ai du m’absenter pendant quelques jours. A mon retour, après 3 semaines j’ai trouvé que l’eau s’était séparée dans 2 directions et s’écoulait dans le sol. Cela avait été sa décision.

Mais l’eau a continué à me parler et m’a demandé d’aller retrouver un grand étang  près de chez moi et de prier. Je suis longtemps restée debout dans l’eau et j’ai chanté avec mon tambour. En retour l’eau m’a dit: C’est bon pour toi, ma fille, c’est bon toi de prier pour nous et avec nous car nous avons le pouvoir d’intensifier tes prières.(Nous savons tous que l’eau s’évapore, elle peut donc, ainsi, atteindre les nuages). Tes prières et tes souhaits vont voyager très loin, et aller sur d’autres lieux, aider d’autres peuples. Peut-être atteindre les Andes pour y laisser  tes messages et y envoyer un peu de neige. Et les Andes diront : ah, Pat est en train de prier, elle prie, elle a de bonnes pensées, elle nous souhaite de bonnes choses et elle vit en conformité avec les lois de la nature.

Et ainsi, l’eau voyage et cette conscience que vous émettez par vos prières pour l’eau commence à voyager à travers la conscience de la vie sur terre. Vos prières sont vraiment importantes.

Et plus tard j’ai aussi appris que non seulement nos messages voyagent à travers l’espace mais aussi à travers le temps parce que l’eau a toujours été la même eau.
L’eau originelle est toujours ici sur terre.

Nous savons que chaque personne que vous voyez, que tous nos ancêtres depuis le début de l’humanité ont bu de cette même eau. Et cela nous réunit vraiment, et nous attache tous ensemble d’une manière magnifique et sacrée.

Ce savoir est un appel au respect, comme un appel à la réjouissance. Regardez où nous vivons, prenez conscience de la magie de la vie. Nous ne parlons cependant  que de l’eau, et seulement d’un aspect de cet élément.

Nous devons observer et écouter la nature, la magie et les mystères qui l’entourent. Pour moi la présence de l’eau est extraordinaire et sanctifiée.

Nous devons apprendre à la protéger, et écouter ces enseignements et ces instructions.

Traduction libre des paroles de Pat McAbe, (Woman Stands Shining), leader spirituel Lakota.

 

Presque toutes les structures sociales et les religions s’accordent à admettre que l’eau est une richesse collective commune pouvant être utilisée par tous.  Elle est surtout la base de la vie pour tous les êtres vivants. De tous temps les hommes se sont installés autour des points d’eau et plus tard les villages, et villes, ont construits les fontaines à la disposition des habitants.

Des règles, puis des lois ont été mises en place afin de combattre le gaspillage et toutes formes de pollutions. Dans la majorité des pays l’eau a été reconnue comme le “patrimoine commun de la nation”. En France il est écrit dans la loi sur l’eau de 1992 que son “usage appartient à l’ensemble des citoyens.

Nous sommes tous très inquiets sur l’état de nos rivières. Les efforts faits depuis plus de vingt ans par les associations écologistes ne sont pas suffisants, ces derniers ayant le plus souvent à se battre sur plusieurs fronts : environnemental, politique et économique.

Devant ce constat il nous reste à devenir tous moralement et pratiquement « écologistes ». C’est une question de survie. La protection de la nature dans toutes ses dimensions dépend des valeurs morales et éthiques que chacun porte en soi.

Prendre conscience que notre mode de vie au quotidien peut avoir un grand impact dans l’amélioration de notre environnement. Changer nos habitudes est à la portée de tous. Par de petits changements nous pouvons faire un grand pas dans la préservation de nos ressources et offrir un avenir meilleur à nos enfants et à notre planète.

La journée du 15 juin nous permettra d’approfondir ce sujet. Nous espérons la présence de spécialistes pour nous aider à passer ces messages.

Nos invités amérindiens apporteront une autre façon de voir les choses, à première vue différente, mais allant dans le même sens.